Accueil > Sensibilisation > Archives

2e partie : Implication des population locales, enquêtes et fabrication des structures

Le jour de la grande présentation à la population d’Arborek est arrivé. Toute la journée a été passée sur l’île à prévenir tous les habitants, pour ainsi dire maison par maison avec les discussions d’usage. Achat de poissons aux pêcheurs du coin, cuisson du riz et des légumes, installation du matériel de projection et la soirée peut commencer. Dans un premier temps, ce sont les enfants qui forment la majeure partie du public suivis des touristes étrangers et enfin les adultes et le plus important les anciens qui forment le conseil du village auprès du chef.




Une première présentation est faite en anglais, une deuxième en bahasa indonesia. De nombreuses questions sont posés et le projet reçoit une approbation générale des habitants présents. Cette longue journée se termine par un repas partagé.

Toujours dans la préoccupation de collaborer avec les populations locales, de les impliquer et de sensibiliser les touristes locaux et étrangers, nous avons décidé de mettre en place des enquêtes. Trois enquêtes ont été réalisées, une en bahasa indonesia pour les populations locales des villages dans lesquelles les premiers projets de restauration seront implantés (Arborek, Sawandarek et Yenbuba), une en anglais pour les touristes étrangers et la même traduite en bahasa indonesia pour les touristes indonésiens.





Nous avons analysé les premiers résultats qui montrent une réelle préoccupation des populations locales et des touristes pour les récifs coralliens et la nécessité de les entretenir et les restaurer. Cela nous conforte dans notre action !

En parallèle, les matériaux pour attaquer la phase opérationnelle ont été commandés. Rouleaux de grillage, pierre de corail et barres de fer. Les structures destinées à être immergées ont été soudées : des tables pour stopper l’érosion des débris dans les pentes, des structures en forme d’animaux (tortues, raies manta, requins) pour l’aspect esthétique et pédagogique.




En effet, un des objectifs principaux est aussi la sensibilisation et l’éducation pour éviter que les coraux soient détruits à l’avenir par l’action de l’humain au niveau local. Toutes ces structures ainsi que le grillage sont destinées à être plantées. C’est à dire que des fragments de corail ramassés sur les sites dégradés sont « sauvés » avant qu’ils ne deviennent des débris (voir 1re partie) et attachés sur les structures où ils pourront se développer en nouvelles colonies.

Pendant cette période, j’ai aussi écrit un rapport de stage, en anglais qui donne des détails sur certaines phases du projet durant ces 6 premières semaines. Pour ceux et celles qui veulent le lire : https://drive.google.com/file/d/1O2rnUjr6nrr0D3U3lzSU7BNFi4dFSUFh/view?usp=sharing

Et nous avons continué à faire des présentations au coucher du soleil, pour les touristes étrangers et tous les indonésiens et papous qui travaillent dans le resort qui accueille l’ONG, au programme, raies manta, les récifs coralliens, le suivi de la mégafaune marine, les tortues marines…

Prochain étape : la mise en place du premier projet de restauration (finalement) dans le village de Sawandarek