Accueil > Actus du réseau

Chantier découverte murs chauffant à Lagrasse dans l’Aude

31 mars 2012

Bonjour, voilà la saison des chantiers qui redémarre.

Technique :
Il s’agit de réaliser des murs chauffants avec corps d’enduit en terre.
Les supports seront des cloisons ossatures bois recouvertes de cannisses.
Nous réaliserons les serpentins en tuyaux multicouches, la couche d’accroche et les 2 couches de corps d’enduit avec pose de la toile de jute.
Nous ferons l’enduit à partir de terre de carrière et les mélanges au malaxeur horizontal.

Echange :
Le chantier sera encadré par Bruno Thouvenin, formateur en écoconstruction le 15 avril qui est payé par les maitres d’ouvrage.
Vous participerez à toutes les étapes décrites. Ce n’est pas une formation théorique.
Vous serez nourris pour le déjeuner et en-cas.
Possibilité d’hébergement pour le soir.
Eventuelle mini séance de yoga- automassages pour se relaxer après le chantier.
Vous apportez votre force de travail dans la mesure de votre état et quelques neurones valides pour respecter les consignes et profiter d’un savoir inestimable ;-) .......et de la bonne humeur bien sur !

Date / horaires :
_ Le 15 avril avec Bruno Thouvenin et le 16 avril avec les autoconstructeurs
Nous commencerons à 9 h pour finir vers 17 h 30.
Vous pouvez venir que pour une journée.

Lieu : Chez Tanguy (Ostéopathe) et Magali (Yoga, Massages) dans L’Aude, à Lagrasse, classé l’un des plus beaux villages de France.

Pour les inscriptions répondez moi par mél (bthouvenin chez ouvaton.org) et n’oubliez pas de me prévenir dès que vous le sentez plus, pour laisser la place.
N’oubliez pas de dire d’où vous venez, si vous pouvez covoiturer (offre ou demande de place)
Je limite à 8 personnes.

Prévoir une tenue de chantier salissante, des bonnes chaussures, je vous fournirai des gants si vous avez la peau sensible. Je fournis le reste des outils nécessaires.

Je vous rappelle que cette activité de découverte sur chantier n’est pas conforme à la réglementation du travail et des impôts. Mais si je la pratique (peu), c’est que c’est une occasion unique pour certains de découvrir une technique, un environnement professionnel et social, des sensations (et même l’âme sœur...) et que pour ça ça vaut le coup de désobéir un peu.
Mais ça doit être fait en conscience et donc votre présence sur un chantier privé pour réaliser un ouvrage définitif est illégale.
En cas d’accident, en plus de la douleur physique et morale, nous sommes exposés à des problèmes administratifs lourds. Donc nous limiterons cette activité à des tâches simples et non dangereuses et je vous rappelle que la sécurité est une affaire collective.

Au plaisir

Bruno Thouvenin