Accueil > Actus du réseau

Création d’une SCOP d’éco-construction sur la région toulousaine

22 septembre 2011

Je me présente, Philippe Bélaidène, je travaille dans le domaine de l’éco-construction depuis
maintenant une douzaine d’années, successivement en tant qu’auto-constructeur à plein
temps, puis comme professionnel dans le travail de la charpente et l’accompagnement de
projets de construction.

J’ai développé durant cette période une bonne connaissance du bâti ancien à travers la
réalisation de différents projets de rénovation / restauration du patrimoine et j’ai travaillé
également sur des constructions neuves, en utilisant des matériaux et techniques plus
contemporains.

Durant ces années, la plus grande richesse a été d’avoir pu échanger, débattre, expérimenter,
apprendre, observer, co-construire autour de ce thème qui m’est cher, et d’apporter ma
modeste contribution à l’émergence de cette nouvelle façon d’éco-construire pleine de bon
sens et respectueuse de notre environnement et des individus.

Aujourd’hui, afin de poursuivre dans cette démarche, et répondre à un besoin profond de
construire, mais aussi pour continuer de développer ce mode constructif et répondre de
manière plus efficace et organisée à une demande croissante, j’ai décidé de créer une SCOP
d’éco-construction sur la région toulousaine :

« Natur’ Habitat Tolosan »

au sein de la coopérative d’activité et d’emploi COOP’ACTION, située dans la maison de
l’économie solidaire à Ramonville (http://www.coopaction.com/).

L’idée maîtresse est de créer un collectif de professionnels engagés dans l’éco-construction
afin de mutualiser les compétences, et de proposer, par un travail en coopération favorisant la
conjonction de profils et de savoir faire, une offre complète de la conception à la réalisation
des travaux, en passant par l’implantation et l’intégration dans le lieu, autant sur la
construction neuve que sur la rénovation du patrimoine.

Les Avantages :

  • Permettre des échanges entre les différents corps de métiers (concepteurs, maçons,
    charpentiers, pailleux, thermiciens …) et ainsi travailler collectivement et concrètement
    à l’amélioration et à la création de nouveaux systèmes constructifs,
  • D’être à même de présenter une offre originale sur le marché de la construction,

Base de réflexion :

  • une offre sur le neuf : structure porteuse bois (ossature bois ou poteaux/poutres),
    remplissage bottes de paille, enduites intérieur et extérieur ou habillées de bois, sur dalle
    chaux ou terre isolée pour bénéficier de la masse thermique, toiture végétalisée…
    Possibilité d’une construction à la carte et permettre au client de traiter certains postes
    en chantiers participatifs encadrés par des professionnels. Le modèle est actuellement à
    l’étude au niveau technique et financier avec Jean-Luc Bedel, gérant de Coop’Action.
  • une offre en éco-rénovation du patrimoine, en mettant en avant un savoir faire dans
    l’utilisation de matériaux naturels (terre crue ou cuite, bois, chaux, pierre, chaux/chanvre
    …) et de leur qualités naturelles (respirabilité, régulation hygrométrique, isolant, inertie
    thermique et esthétique) qui respecte totalement l’esprit d’origine du bâti ancien.
  • La création d’une société dynamique, à même de répondre de façon globale à la
    demande et de pouvoir intervenir sur des projets plus intéressants (maison individuelle,
    habitat groupé, petits collectifs, bâtiments du tertiaire, restauration du patrimoine…)
  • Une structure organisée, avec une cohésion entre les différents acteurs, ce qui permettra
    une plus grande efficacité et fluidité au niveau de la maîtrise d’oeuvre et du déroulement
    des chantiers en général, ce qui assurera une image de marque et rassurera la clientèle.
  • Permet une mutualisation des moyens de production, avec un pôle gestion/comptabilité,
    un pôle commercial pour nous faire connaître du grand public (salons, foires, diffusion
    dans la presse, site internet spécifique …), mais aussi des associations, des
    professionnels (bureau d’études, architectes) et des collectivités locales, et enfin de
    mutualiser certains équipements (bureau, dépôt, atelier, échafaudages, engins de levage
    …)
  • Mais aussi d’avoir plus de poids auprès des assurances, pour appuyer la reconnaissance
    de certains systèmes constructifs, et auprès des instances décisionnelles (DDE, DASS
    …).

Un cahier des charges spécifique sera établi pour « Natur’Habitat Tolosan », qui reprendra
tous nos engagements en terme de développement durable, d’écologie, d’utilisation
majoritaire de matériaux premiers et produits localement, et d’habitat sain.

En créant une nouvelle forme de société plus équitable, qui de par son statut de Scop n’est
pas une marchandise que l’on peut vendre et acheter, mais un outils de travail que l’on va
pouvoir développer puis transmettre, avec comme capital principal des personnes et leur
savoir faire, qui oeuvrent ensemble pour apporter des solutions originales et respectueuses
pour l’équilibre de notre planète et de ses habitants, nous participons à ce vaste mouvement d’
« Insurrection des Consciences », initié par Pierre Rabhi, pour créer une alternative au
système dominant qui nous mène tout droit dans le mur !

Tout entrepreneur expérimenté, autonome dans son activité, ayant déjà une bonne culture de
l’entreprise et de ses enjeux, qui serait intéressé par cette aventure, avant tout humaine, peut
me contacter à cette adresse p.belaidene chez orange.fr , ou à coopaction chez coopaction.fr.