Accueil > Actus du réseau

Justice

Délibéré du procès des 41 faucheurs volontaires au Tribunal de Grande Instance de Toulouse

Jeudi 4 septembre à 14H30, devant le tribunal

3 septembre 2008

A l’occasion du délibéré du procès des fauchages d’Ox et de Daux, le collectif anti OGM 31 organise un point presse devant le Tribunal de Grande Instance de Toulouse, jeudi 4 septembre 2008, à 14h30. En effet, les 41 faucheurs volontaires jugés en juin dernier pour avoir fauché du maïs transgénique en juillet 2006 (une parcelle de culture commerciale et un essai) connaîtront le verdict du tribunal demain après-midi.

Le 30 juillet 2006, des faucheurs volontaires ont arraché quelques hectares de maïs génétiquement modifié (MON 810), à Ox (Haute-Garonne). Ce maïs est désormais interdit à la culture en France, depuis l’adoption de la clause de sauvegarde en janvier 2008. Le même jour, un champ d’essai de maïs OGM avait également été neutralisé, à Daux (Haute-Garonne), conduisant ainsi 5 faucheurs en garde-à-vue pendant près de 40 heures. Parmi eux, 3 sont également inculpés pour la première affaire. Ainsi, le tribunal correctionnel de Toulouse jugeait, les 5 et 6 juin 2008, 41 faucheurs volontaires suite au fauchage de ces deux parcelles de maïs. Le procureur de la République a demandé une peine de 180 jours-amendes à 100 euros par jour contre quatre faucheurs d’OGM récidivistes, deux mois de prison avec sursis contre trois faucheurs et un mois avec sursis à l’encontre des 34 autres prévenus. Le jugement a été mis en délibéré au 4 septembre 2008.

Alors que la clause de sauvegarde sur le MON 810 (seul OGM cultivé en Europe) a été adoptée en début d’année, et que le gouvernement a affirmé qu’il était impossible de contrôler la dissémination des OGM à l’issue du Grenelle de l’environnement, le tribunal va devoir juger 41 citoyens qui ont agit pour alerter le grand public sur la situation d’urgence et d’illégitimité que représentaient ces cultures. Par ailleurs, ce procès intervient alors que le gouvernement a adopté en mai 2008 la loi organisant la culture des OGM en plein champ en France. Celle-ci légalise la contamination des filières sans OGM par les filières OGM, sacrifiant ainsi l’agriculture de qualité si chère à notre région.


collectifantiogm31 chez no-log.org

http://www.ogm31.org/