Accueil > Local Friture > Archives agenda Local Friture

Vendredi 29 juin

Soirée l’Oeil d’Hermès s’exp(l)ose

Entrée libre

Dès 18h30 sur la place du Salin.

[rouge]Soirée autour du son, de l’image et du voyage.{{}}[/rouge]

  • Projection documentaire, exposition et présentation livre photo sur le chantier international réalisé dans les andes péruviennes par l’association Wayna wasi
  • Expositions de l’Oeil d’Hermès (Nos rivages d’ailleurs : pêcheurs marocains Sète, Meu Lugar : favela Sao paolo, Les fils de l’Oued : village dans le Rif marocain)
  • Expositions de l’association Cap nomade (Medallo punkero, Solo si)
  • Concert Wanderers : http://www.myspace.com/musicthewanderers
  • Repas couscous végétarien/couscous viande
  • Slam, poésie
  • Concert Kadjoo : http://kadjoo.com/ et http://www.myspace.com/kadjoo
  • Projection des films documentaires : Haut la main et Hanya
  • Tout au long de la soirée dans le bus Vagabond sage, projection de documentaires et écoutes sonores des associations l’oeil d’Hermès et Cap Nomade

[fuchia]Informations sur les partenaires :[/fuchia]

L’oeil d’Hermès : L’association L’Œil d’Hermès a été créée dans le but de montrer et d’exposer d’autres horizons, de témoigner et de faire part d’expériences. Par le biais de l’écriture, de la vidéo, du dessin ou encore de la photographie, nos reportages illustrent notre vision du monde. Aller à la rencontre des autres, c’est aller à la rencontre de soi même, vivre en cultivant nos voyages, pour mieux comprendre le monde.
Nous venons d’un peu partout en France. Âgés de 17 à 21 ans, nous sommes passionnés de rencontres et de découvertes. La mondialisation, le gaspillage, les énergies renouvelables, ...

Wayna Wasi : L’association Wayna Wasi agit dans les régions isolées de la cordillère des Andes péruviennes. Elle vise à favoriser les échanges interculturels, à promouvoir la culture quechua et milite pour un tourisme responsable. Wayna Wasi organise des chantiers internationaux et des programmes d’échange de savoir-faire basés sur la philosophie Marenass (Manejo de Recursos Naturales en la Sierra Sur) pour une meilleure utilisation des ressources naturelles, l’amélioration de l’habitat et la valorisation des savoirs ancestraux andins.

Cap Nomade : L’association Cap NOMADE réalise des ateliers de création de documentaires sur la base de prises de sons, de photographies et d’écriture.
En 2011, les ateliers en Colombie ont donné naissance à deux documentaires :
« Solo si...vives en la Comuna 18 » 9mn STFR :
Des habitants d’un quartier populaire de Cali expriment leur vision sur la culture qui fonde cette zone urbaine créée par les déplacements forcés des populations des campagnes.
« Medallo Punkero » 10mn STFR :
Des personnes du mouvement punk de Medellín retracent les 30 ans d’existence de cette culture urbaine apparue lors des années noires de la ville.

Wanderers : Les Wanderers sont 5 musiciens qui se sont rencontrés à Toulouse, plus précisément dans l’atmosphère studieuse de la fac, ou leur passion pour la musique les a conduit à rêver ensemble de sortir des sentiers battus, pour transformer leur vie d’étudiants en vie artistique, et communiquer aux autres leur expérience de la sensibilité et de l’énergie rock. L’idée a germé dans l’esprit de Maxime (guitariste pointilleux aux nombreuses expériences scéniques) et de Philippe (chanteur passionné à l’énergie farouche inspirée des bars miteux de new-York dans les années 30 aux scènes survoltées de Woodstock), rejoints très vite par clément, le bassiste (gaucher, qui joue sur une basse de droitier !), par Antoine (le clavier aux sons de piano et d’orgue vintage) et par William (le batteur) qui s’est révélé être le dernier élément nécessaire à la parfaite alchimie des Wanderers. Depuis, leur histoire a commencé à s’écrire, leur style à prendre forme, leur inspiration à s’épanouir dans un univers tantôt énergique et mélodique, tantôt plus puissant ou mélancolique.

Kadjoo : Kadjoo navigue entre folk rock et funk rural, un métissage musical au son roots. Ils nous embarquent dans leurs mondes à chaque concert., Une musique enivrante qui sort du cœur, de leurs tripes et ça s’entend. Le voyage est toujours propice à l’inspiration, à la decouverte de nouveaux sons et d’influences. Aprés le premier album sortit l’année dernière, le groupe nous concocte déja un deuxième opus. Une invitation au voyage...


Programmation de Wayna Wasi :

Le documentaire (en cours de réalisation, bientôt accessible sur le net)

Le chantier international basé sur l’échange interculturel témoigne d’un travail conjoint entre volontaires français et population locale en vue d’améliorer les conditions scolaires de la communauté de Santa Rosa, située dans les Andes du sud péruvien et juchée à 3500 mètres d’altitude. Les perspectives d’avenir de ces chantiers internationaux sont, d’une part, améliorer les conditions de vie des communautés andines par l’implication et l’investissement de la population locale, et, d’autre part, revaloriser et promouvoir la culture quechua (langue, techniques de travail ancestrales, cultures vivrières endémiques...)

L’objectif de ce documentaire est de retranscrire d’une manière authentique l’expérience vécue et partagée par les acteurs présents, en montrant comment deux cultures différentes peuvent s’allier et se compléter en vue d’un résultat commun : construction d’une structure de jeux en bois et d’un comedor (cantine).

Ce documentaire d’une quarantaine de minutes donne la parole à ses différents acteurs : paysans andins, volontaires, coordinateurs péruviens, organisateurs français, interviewés sur place. Interrogations, remises en question, difficultés rencontrées, et grands moments d’échanges et de convivialité : tout y est !

"Afin de conserver une trace vivante et authentique de cette expérience humaine vécue et partagée au rythme de la culture andine, les différentes interviews et témoignages recueillis sont un moyen de conscientiser et sensibiliser les populations occidentales à la culture andine longtemps dévalorisée et stigmatisée, et des rapports établis entre deux cultures totalement divergentes voire contradictoires."

Le « teaser » de dix minutes présente de manière joyeuse et dynamique sur fond musical la réalisation du chantier. Il est disponible sur le site de l’association : www.waynawasi.org

L’exposition photo

Elle présente 25 cadres photos (40 X 50 cm) et 3 panneaux explicatifs (50 X 70 cm) retraçant les étapes du chantier organisé pendant 3 semaines en Mars 2011 au sein de la communauté de Santa Rosa – Illahuasi à 3500 mètres d’altitude, où 11 volontaires français en plus des 5 membres de Wayna Wasi ont travaillé aux côtés des paysans andins, les pieds dans la boue, pour aménager une cantine extérieure (comedor) et une structure de jeux en bois pour l’école du village. Ce projet a concrétisé la réhabilitation de l’école entamée en 2009 par l’association partenaire « Media Luna ». L’exposition présente également le concours d’amélioration de l’habitat basé sur la philosophie Marenass, impulsé par Wayna Wasi et auquel 24 familles ont participé en parallèle du chantier.

Le « livre-photo », Coups de pioches et Vilebrequins, apporte des informations encore plus précises sur la vie dans les communautés andines isolées, l’agriculture, les constructions... On y suit le déroulement du chantier. On y retrouve également le témoignage de ses différents acteurs.

Le livre « Suivez l’aventure... Au fil des Newsletters » : les cinq lettres envoyées à tous les partenaires et donateurs de l’association lors du chantier, et retraçant en détails l’aventure depuis février jusqu’à fin mars, ont été plastifiées et reliées. Ce « livre » est consultable sur le stand de l’association lors des expositions.