Accueil > Actus du réseau

Politique

Texte-manifeste pour les municipales 2008 à Toulouse

Magyd Cherfi signe « Cette fois-ci, allons-y tous ensemble » pour que la gauche s’empare enfin du Capitole

9 novembre 2007

Texte-manifeste pour les municipales 2008 à Toulouse

Magyd Cherfi
auteur, chanteur, écrivain

Jean-Christophe Sellin
responsable culturel et président de l’association « Pour la République Sociale »

Cette fois-ci,
allons-y tous ensemble !

Pour que ça change aux prochaines municipales :

Nous aimons Toulouse et quelles que soient nos origines et nos itinéraires, nous voulons vivre ensemble pour que le social, la culture, l’écologie et la démocratie soient la réalité quotidienne de Toulouse, grande métropole du Sud.

En effet, notre ville mérite autre chose que la gestion conservatrice, boutiquière et sans imagination de la droite toulousaine depuis 37 ans.
La politique du « bas de laine » a construit un carcan, enfermant Toulouse dans des limites qui l’empêchent d’aller plus loin. Des investissements importants devront être réalisés pour changer la vie du quotidien et du futur.
Aussi, Toulouse a besoin d’une volonté, d’une ambition et d’un nouveau souffle politique pour porter le changement ; un autre horizon doit être tracé, avec les toulousains, pour relever les grands défis.

Premier défi Toulouse en mieux

Toulouse doit être plus vivable et plus respirable avec davantage de places en crèche, des transports mieux organisés et plus propres, davantage de logements accessibles à tous, une réelle place pour la culture dans toute la ville et la préoccupation écologique comme boussole permanente. Par exemple :

* Etre la première ville en France à garantir un droit à la garde d’enfant.

* Face à la crise du logement, rendre accessible 20.000 logements vacants (en partenariat avec les propriétaires comme à Barcelone).

* Démocratiser la culture par une politique d’accès et d’éducation artistique.

* Construire un grand tramway circulaire pour distribuer la périphérie sans passer par le centre.

Deuxième défi Toulouse rassemblée

Toulouse existe par ses habitants, ses générations et tous ses quartiers. Le développement des services publics de proximité, la promotion de la vie associative sont indispensables. Ils doivent aussi avoir toute leur place au sein d’une démocratie participative dans toute la ville. Par exemple :

* Lutter contre le chômage en mettant en place un grand plan de développement des services à la personne.

* Dans chaque quartier, deux fois par an, le Maire et les élus concernés invitent les habitants à rencontrer les services publics (police, services sociaux, voirie, logement, transports, …) pour mettre en rapport les politiques menées avec les demandes des habitants.

Troisième défi Toulouse en grand

Deuxième ville universitaire de France, Toulouse a la responsabilité d’être à la hauteur vis-à-vis de sa jeunesse. Elle doit aussi se donner les moyens d’être une vraie capitale régionale, métropole ouverte sur le Sud et sur le monde. L’accélération de la liaison TGV, la diversification économique (le plan Power8 d’Airbus rappelle les dangers de la mono-industrie), l’investissement dans la recherche et l’innovation, le développement des échanges internationaux sont des impératifs. Par exemple :

* Création d’une cité internationale de la jeunesse (logements, espaces culturels et sportifs, festivals).

* Création d’une agence publique de l’innovation et de la diversification.

Le temps de la gauche est venu à Toulouse
Nous pensons que seule la gauche peut mobiliser l’ensemble des forces vives, (sociales, économiques, associatives, culturelles) pour changer la vie et la ville.
Les Toulousains votent à gauche à toutes les élections nationales (et sur de nombreux cantons) ; les Toulousains doivent aussi pouvoir voter pour une dynamique à gauche, utile et efficace.
La liste de gauche qui peut gagner sera animée par le Parti Socialiste. Nul doute qu’elle intègrera cette ambition pour Toulouse et ces exigences. Ce seront autant de garanties pour l’ensemble de la gauche de sa volonté de changement. Chaque sensibilité pourrait être alors reconnue et intégrée sur la liste.

Toulouse à gauche… dès le premier tour !

Rien ne saurait alors justifier de faire « bande à part » au prétexte d’être « plus ceci » ou « plus cela » ; ce serait irresponsable du point de vue de l’intérêt général. La droite, elle, sait toujours s’unir contre la gauche.
Il faut donc créer une dynamique unitaire dès le premier tour, pour propulser la gauche au second tour avec la force nécessaire pour gagner et réussir ensuite.

La droite est au pouvoir à Toulouse depuis 1971 : ça suffit ! Toute la gauche doit se réunir, rechercher les convergences et prendre ses responsabilités pour se rassembler.

Dès maintenant, saisissez-vous de ce texte, diffusez-le, organisez des initiatives à partir de cette contribution.

Adressez votre signature à toulouseagauche2008 chez free.fr

http://toulouseagauche.canalblog.com/