Accueil > Actus du réseau

Retraite

Tous en gréve le 18 octobre

Communiqué du SNUIPP

17 octobre 2007

POUR NOS RETRAITES, NOTRE SECU !
MAIS AUSSI POUR L’EDUCATION, LA FONCTION PUBLIQUE, NOS SALAIRES,

30 000 à 60 000 emplois de fonctionnaires supprimés chaque année d’ici 2012 ! Ensemble, pour le service public d’éducation, nous devons l’empêcher !
Nous refusons de voir les conditions d’enseignement pour nos élèves et nos conditions de travail se dégrader encore plus du fait de la suppression des postes (25 000 postes supprimés ces 5 dernières années, 11 200 à la rentrée 2008). Bien au contraire, nous revendiquons une amélioration de l’école publique au service de la réussite de tous nos élèves !
L’une des forces de nos services publics (regardez ailleurs...), c’est l’existence d’une fonction publique indépendante tant de l’arbitraire administratif que des pressions politiques partisanes. C’est ce que garantit notre statut. Nous refusons sa destruction. Nous voulons défendre et améliorer notre statut et l’indépendance des personnels.
Nous refusons les remises en cause de notre protection sociale solidaire. Nous défendons la sécurité sociale contre les franchises et l’instauration d’une assurance individuelle pour les personnes âgées. Mais nous défendons aussi nos retraites et notre code des pensions. L’attaque contre les régimes spéciaux - 37,5 ans de cotisations, oui, mais des cotisations plus importantes pour des retraites plus faibles - ne doit tromper personne. Le gouvernement entend s’en prendre à tous les salariés (public et privé) très rapidement : allonger la durée de cotisation à 41 puis 42 ans, remettre en cause la référence aux 6 derniers mois dans la fonction publique, avec un objectif clair : diminuer encore et toujours le montant des pensions, casser le système de solidarité au profit des assureurs privés.
Nous exigeons enfin que le gouvernement ouvre des négociations sur les salaires ce qu’il refuse aujourd’hui. Nous ne voulons pas de salaire individualisé au « mérite », où l’augmentation de quelques uns se ferait au détriment de tous les autres, mais le rattrapage de toutes nos pertes de pouvoir d’achat et un revenu décent pour tous.
Nous sommes confrontés à la politique antisociale le plus régressive depuis la Libération. Tous les salariés sont ou y seront rapidement confrontés. Parce qu’il est indispensable de ne pas répondre les uns après les autres, le 18 octobre s’annonce comme un premier temps fort d’une riposte d’ensemble des salariés et de leurs organisations syndicales.
La grève s’annonce massive dans les transports. Alors oui, le 18, avec les cheminots, les électriciens, les personnels municipaux, les salariés de la Poste et des Télécoms, ceux de l’ANPE, nous serons en grève pour refuser les nouvelles dégradations des régimes de retraites de tous les salariés.
Mais le 18, nous nous battrons également pour le service public, pour notre statut de fonctionnaire et pour nos salaires.
Le 18 seul, certes ne suffira pas ! Mais réussir le 18, c’est créer les conditions pour qu’enfin, l’ensemble des organisations syndicales appellent les personnels à s’engager résolument dans l’action pour mettre en échec cette politique menée par le gouvernement et le Medef *.
C’est pourquoi le SNUipp 31 appelle les personnels à se mettre en grève et à participer massivement à la manifestation (14 heures - Place A. Bernard) à l’appel de la CGT 31, la FSU 31 et Solidaires 31.

Site du SNUipp national : _ http://www.snuipp.fr
Pour écrire au SNUipp 31 : snu31 chez snuipp.fr
Tél : 05 61 43 60 62 Fax : 05 61 43 60 69